Bien vivre ses émotions

Par Guillaume BUISSART – Paru dans le magazine BIOCONTACT de Juin 2021

Il y a une petite centaine d’années, le Dr Edward Bach consacrait sa vie à la recherche d’une thérapie naturelle s’adressant à la cause émotionnelle des problèmes de santé. 38 élixirs floraux ont été mis au point à l’issue de ses travaux. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Et si les fleurs étaient porteuses d’une information permettant d’harmoniser nos états émotionnels ? C’est ce que pensait le Dr Edward Bach (1886-1936), médecin britannique. Des années de recherche et d’observation au sein de l’hôpital homéopathique de Londres lui permettent de mettre au point des préparations s’adressant à nos états d’âme, qu’il appellera « remèdes floraux ».

Chaque fleur correspond à un état d’âme particulier. Pour en simplifier l’étude, le Dr Bach les classifia en sept catégories : souci excessif du bien-être d’autrui, incertitude, manque d’intérêt pour le présent, désespoir, hypersensibilité, solitude, peurs.

Les élixirs floraux

La principale méthode de réalisation d’un élixir floral est la solarisation. Il s’agit de cueillir les fleurs dans leur milieu naturel et de les poser sur une vasque d’eau de source en plein soleil durant plusieurs heures. Le message de la fleur (son information, son rayonnement électromagnétique) va alors imprégner l’eau, lui transmettant ainsi ses propriétés subtiles (1).

Cette eau solarisée sera ensuite diluée à parts égales dans un cognac bio (qui joue essentiellement un rôle de conservateur et stabilisateur) et dynamisée (homogénéisée). Ainsi on obtient un élixir mère, qui sera à nouveau dilué et dynamisé pour obtenir l’élixir floral prêt à l’emploi tel qu’on le retrouve en pharmacie et en magasin.

La thérapie florale n’est pas à proprement parler de la phytothérapie : ce ne sont pas les molécules de la plante qui vont agir ici mais bien leur principe énergétique/électromagnétique/vibratoire.

La thérapie florale n’est pas non plus une branche de l’homéopathie, qui utilise également certaines techniques de dilution et de dynamisation. Contrairement à la thérapie florale, l’homéopathie emploie au départ des substances naturelles toxiques concentrées (teintures mères) pour soigner les maladies qu’elles déclencheraient si on les consommait pures (loi de similitude).

Il s’agit donc d’une thérapie naturelle à part bien spécifique. L’usage des fleurs pour apaiser les états émotionnels est mentionné dans de très anciens textes issus des traditions de l’Antiquité, du Moyen Âge ou encore de l’Égypte ancienne.

Comment les utiliser ?

Pour une efficacité optimale, il est recommandé de prendre 3 gouttes de l’élixir floral choisi, 3 à 4 fois par jour, généralement sous la langue, pendant 3 à 4 semaines. Il est possible de prendre plusieurs élixirs floraux ou un mélange (composé floral, comprenant jusqu’à sept fleurs maximum).

Une des grandes forces de la thérapie florale, au-delà de sa capacité à s’adresser directement à la cause émotionnelle, est sa totale innocuité. Comme le souhaitait le Dr Bach, il n’y a aucune contre-indication, interaction avec d’autres traitements, phénomènes de dépendance et s’adresse à tous les âges. La seule précaution que l’on pourra retenir est l’infime présence d’alcool (le cognac, comme conservateur) qui est à déconseiller pour les personnes ayant des antécédents d’alcoolisme. À noter qu’il existe des alternatives sans alcool, par exemple sur base de sirop d’érable.

Aux doses conseillées, l’alcool ne pose aucun problème pour les enfants, les femmes enceintes ou les animaux. Une journée à 3 gouttes, 3 à 4 fois par jour représente autant d’alcool qu’une cuillère à café de vinaigre ou qu’une banane bien mûre. Autant dire que la quantité d’alcool est négligeable. Si le goût du cognac dérange, il est possible de diluer vos 3 gouttes d’élixir floral dans un verre d’eau, le goût disparaît alors.

La thérapie florale est un formidable outil de connaissance de soi et d’harmonisation émotionnelle. Cependant, elle ne remplacera en aucun cas votre traitement médicamenteux, votre suivi en psychothérapie ou l’avis et les conseils de votre médecin, mais apportera un complément et un soutien précieux.

Les apports de la recherche contemporaine

Dans les années 1980, plusieurs chercheurs reprennent les travaux d’Edward Bach et réalisent des élixirs floraux à partir de nouvelles fleurs, propres à leurs régions : Californie, France, Chili, Australie, Alaska… De ces recherches émergent de nouveaux élixirs floraux, agissant sur des états émotionnels différents des 38 états émotionnels de Bach, sans pour autant s’y substituer. En effet, depuis les années 1930, nos sociétés ont énormément évolué, nos conditions de vie et nos liens sociaux, familiaux et professionnels également.

Le champ d’action de ces nouveaux élixirs vient alors compléter celui de la gamme traditionnelle du Dr Bach, agissant sur des états émotionnels complémentaires ou apportant des nuances subtiles afin de permettre un conseil plus fin, plus direct, plus subtil. Il ne s’agira pas alors de remplacer une fleur de Bach par une fleur contemporaine, mais bien de choisir l’élixir le plus en phase avec la problématique rencontrée.

Prenons l’exemple de la culpabilité. L’élixir floral de Pin (Pine en anglais) est conseillé à celui qui se fait des reproches, pense ne jamais faire assez bien, culpabilise facilement sans raison réelle, allant même jusqu’à se sentir responsable des fautes des autres.

L’élixir floral d’Hysope est conseillé à celui qui culpabilise suite à un évènement spécifique, a la sensation d’avoir fauté, « s’en veut » d’avoir fait quelque chose.

L’élixir floral de Passiflore est conseillé à celui dont la culpabilité a atteint un degré tel qu’il considère mériter d’être puni pour ses actes, qu’il obtiendra le pardon par les épreuves, les sacrifices et la souffrance.

Si vous relevez de l’état Hysope et que vous prenez de l’élixir de Pin, vous aurez certainement un résultat car cette fleur travaille sur la culpabilité, mais ce résultat sera moins satisfaisant qu’avec l’Hysope. Moins complet, moins profond, moins durable. À chaque situation, sa fleur.

Des nuances dans les états émotionnels

Un autre exemple avec les peurs intenses. L’élixir floral d’Hélianthème (Rock Rose en anglais) est conseillé à celui qui vit des états de peurs intenses, qui poussent à fuir : phobies, angoisses, panique, terreur… des réactions assez expansives. L’élixir floral d’Ail sauvage est conseillé à celui qui vit des états de peurs intenses qui le tétanisent, le vidant de son énergie, empêchant l’action (peur de sortir de chez soi…).

Ces deux états émotionnels sont très proches (peurs identifiées et intenses). Et pourtant, selon la façon dont l’émotion est vécue, une fleur sera plus adaptée que l’autre.

En restant sur la thématique des peurs, on peut également observer des nuances entre des élixirs floraux d’une même famille botanique.

Le Dr Bach conseillait l’élixir floral de Mimulus pour les petites peurs concrètes, la timidité, la nervosité. Il s’agit là du Mimulus jaune. L’élixir floral de Mimulus orangé va également travailler sur de petites peurs concrètes, mais plus spécifiquement sur les peurs liées à l’intimité, la pudeur, alors que l’élixir floral de Mimulus écarlate va agir sur d’autres petites peurs concrètes, notamment la peur d’exprimer ses émotions, des conséquences que pourraient avoir nos propos.

D’autres fleurs se ressemblant beaucoup peuvent également avoir des propriétés assez proches, mais chacune dans son domaine. L’élixir floral d’Ajonc (Gorse en anglais) est recommandé à celui qui perd espoir sur son devenir personnel. Le genêt est une plante qui ressemble beaucoup à l’ajonc, mais il s’adressera plutôt à ceux qui ont perdu espoir sur le devenir collectif, d’un groupe, d’une société, d’une civilisation.

Chaque fleur recèle un message qui se révèle à notre âme à qui veut l’écouter, il reste encore tant à découvrir.

Des domaines abordés de façon plus complète

La sexualité et les problèmes de couple sont un autre domaine peu abordé par Edward Bach. On pourra éventuellement conseiller de l’élixir floral de Pommier sauvage (Crab Apple en anglais), mais son action est très générale (honte, sentiment de souillure, besoin de purification), ou de Violette d’eau (Water Violet en anglais) pour améliorer la communication chez la personne distante, mais il s’agit là encore d’un profil très particulier qui ne s’applique pas à tous. La recherche contemporaine propose l’élixir floral de Bétoine (pour l’excès de désir sexuel), d’Hibiscus (pour le manque de libido) ou de Basilic (pour les personnes portant un jugement négatif sur la sexualité).

Pour rester dans le domaine du couple, l’élixir floral de Cœur-de-Marie va permettre d’apaiser spécifiquement la dépendance affective. Relations fusionnelles dans le couple (manque d’autonomie) ou entre parents et enfants, souffrance du lien rompu (suite à une rupture amoureuse, un deuil, une séparation temporaire…), ces émotions pèsent sur le cœur. On doit bien reconnaître que ce champ d’action est éloigné d’un élixir de Bruyère (Heather, pour l’égocentrisme), d’une Étoile de Bethléem (Star of Bethlehem, pour les états de choc), de Chicorée (Chicory, pour la possessivité) ou même de Noyer (Walnut, pour les changements de repères).

Apaiser l’esprit et le corps

L’élixir floral d’Étoile de Bethléem justement, principale fleur du remède d’urgence,  est indiquée pour dépasser les états de choc, suite à un évènement traumatique physique ou émotionnel. On connaît moins l’élixir floral d’Arnica qui apportera son aide pour dépasser les conséquences d’un choc moins intense mais répété (bruits, maltraitance, contraintes diverses…). De plus, l’Arnica va également agir sur les conséquences de ces chocs sur les corps énergétiques.

En effet, la thérapie florale contemporaine apporte aussi une nouvelle dimension sur le lien corps-esprit. L’élixir floral de Pissenlit va nous aider à apaiser la volonté de « trop faire » qui va créer des tensions au niveau du corps physique, notamment des tensions musculaires, qui peuvent même finir par déclencher des troubles locomoteurs (sciatiques, lombalgies ou encore cruralgies).

L’élixir floral d’Érable va aider à se remettre en mouvement, sortir de l’inertie, mais aussi apporter de la fluidité dans la circulation énergétique du corps (méridiens d’acupuncture, nadis, plexus…). Il est très apprécié des praticiens en acupuncture, réflexologie, magnétisme… car il permet de prolonger le travail du soin énergétique.

L’élixir floral de Poirier va s’adresser à notre axe vertical et à l’alignement de la colonne vertébrale, pour nous permettre de rester stable dans les évènements déstabilisants.

La thérapie florale aujourd’hui

Bien loin de remplacer les fleurs de Bach, les élixirs floraux contemporains permettent d’accompagner différents états émotionnels, un peu comme si l’on composait une mélodie avec 38 notes de musique ou avec 150. Les deux peuvent donner un très beau résultat, l’un est simplement plus élaboré que l’autre.

À noter qu’un travail avec les élixirs floraux contemporains ne s’entend qu’avec une bonne connaissance des 38 fleurs de Bach, une gamme qui forme une base solide et cohérente. Ainsi, d’autres élixirs peuvent venir compléter ce système de base et s’intégrer dans une pratique de thérapie florale, même sans les connaître tous.

Hippocrate recommandait : « Pour être un bon médecin, cherche la cause du mal et traite- le ; pour être un meilleur médecin, cherche la cause de la cause et traite-la ; mais pour être un authentique thérapeute, cherche la cause de la cause de la cause et traite-la » (principe de Tolle causam). Les élixirs floraux s’adressant à nos états d’âme, c’est bien à une cause très profonde et très subtile que l’on s’adresse. Charge au praticien de ne pas se contenter d’une approche émotionnelle symptomatique, mais de bien rechercher à comprendre le contexte émotionnel et remonter à la cause première de l’émotion.

L’action des élixirs floraux peut paraître difficile à comprendre pour certains. À cela, le Dr Bach répondait : « Ne me croyez pas, expérimentez»!

PHOTO CDM :

L’élixir floral de Cœur-de-Marie va permettre d’apaiser spécifiquement la dépendance affective : relations fusionnelles dans le couple ou entre parents et enfants, souffrance du lien rompu (suite à une rupture amoureuse, un deuil, une séparation temporaire…).

Laisser un commentaire



Sur notre blog

Prochains stages

Stages en ligne

Juil 02

Châtel-Saint-Denis (Suisse) – Isabelle SEGHIN

2 juillet - 3 juillet
Châtel-St-Denis
Suisse
Organisateur: Isabelle SEGHIN
+41 (0)79 318 01 39
Sep 02

PLOUHINEC (56) & en ligne – Caroline NAVETTE

2 septembre - 4 septembre
PLOUHINEC
France
Organisateur: Caroline NAVETTE
0686763155
Sep 03

Châtel-Saint-Denis (Suisse) – Isabelle SEGHIN – Les élixirs floraux du couple

3 septembre - 4 septembre
Châtel-St-Denis
Suisse
Organisateur: Isabelle SEGHIN
+41 (0)79 318 01 39
Sep 06

Châtel-Saint-Denis (Suisse) – Isabelle SEGHIN

6 septembre
Châtel-St-Denis
Suisse
Organisateur: Isabelle SEGHIN
+41 (0)79 318 01 39
Sep 10

Châtel-Saint-Denis (Suisse) – Isabelle SEGHIN

10 septembre - 11 septembre
Châtel-St-Denis
Suisse
Organisateur: Isabelle SEGHIN
+41 (0)79 318 01 39
Sep 14

Paris (75)/en ligne – ISUPNAT – Dominique DETOURNAY & Jean-François LE GALL

14 septembre - 15 septembre
Paris
France
Organisateurs: Dominique DETOURNAY
09 80 95 36 96
et Jean-François LE GALL
06 24 61 02 87
Sep 15

En ligne – Cécile DUFOUR

15 septembre - 16 septembre
Organisateur: Cécile DUFOUR – MOUV’EN FLEURS
06 74 43 87 11
Sep 22

Paris (75)/en ligne – ISUPNAT – Dominique DETOURNAY

22 septembre - 23 septembre
Paris
France
Organisateur: Dominique DETOURNAY
09 80 95 36 96
Oct 19

En ligne – Cécile DUFOUR

19 octobre - 21 octobre
Organisateur: Cécile DUFOUR – MOUV’EN FLEURS
06 74 43 87 11

Module 1 – Fleurs de Bach

Juil 02
Juil 03
Juil 23

PLOUHINEC (56) – Caroline NAVETTE

23 juillet - 24 juillet
Août 27
Sep 15

En ligne – Cécile DUFOUR

15 septembre - 16 septembre
Sep 22
Sep 22

Strasbourg (67) – Cécile DUFOUR

22 septembre - 23 septembre
Sep 24

PLOUHINEC (56) – Caroline NAVETTE

24 septembre - 25 septembre
Nov 07
Déc 03

Module 2 – Élixirs floraux contemporains

Juil 01

Choisy-le-Roi (94) – Latré LAWSON

1 juillet - 3 juillet
Sep 02
Sep 10
Oct 14

Saint-Raphaël (83) – Pascale MILLIER

14 octobre - 15 octobre
Oct 19

En ligne – Cécile DUFOUR

19 octobre - 21 octobre
Déc 06

Bourg-lès-Valence (26) – Irène COGNET

6 décembre - 8 décembre
Jan 28

Châtel-Saint-Denis (Suisse) – Isabelle SEGHIN

28 janvier 2023 - 29 janvier 2023

Module 4 – Sur le terrain

mer 29
jeu 30
Juil 02

Essone (91) – Nadine LAUDIER

2 juillet - 3 juillet
Juil 16

PLOUHINEC (56) – Caroline NAVETTE

16 juillet - 17 juillet
Sep 09

Autrans (38) – Pascale MILLIER

9 septembre - 10 septembre
galerie photos
logo-edelweiss-2017-blanc

Suivez-nous sur Facebook

Nos coordonnées

554 Route de Lapoudge
64370 Morlanne
France

contact@federation-edelweiss.org

Copyright © 2017-2018 FÉDÉRATION EDELWEISS - Tous Droits Réservés - Réalisation : Kultureweb